Divers

Qu'est-ce que la pourriture des racines de l'aster - Informations et contrôle sur la pourriture de la tige de l'aster

Qu'est-ce que la pourriture des racines de l'aster - Informations et contrôle sur la pourriture de la tige de l'aster


Par: Bonnie L. Grant, agricultrice urbaine certifiée

Les asters à floraison automnale sont l’une des dernières friandises colorées de la saison avant le coldkiss de l’hiver. Ce sont des plantes robustes avec des dispositions robustes et sont rarement gênées sérieusement par les ravageurs ou les maladies. La pourriture de l'aster rhizoctonia, cependant, est une maladie qui apparaît de temps en temps dans les plantes. Ce champignon se trouve dans de nombreux types de plantes et provoque une variété de symptômes.

Qu'est-ce que la pourriture des racines de l'aster?

Rhizoctonia affecte de nombreux types de plantes vivaces ornementales et même quelques herbes et arbustes. Ce champignon répandu provoque des brûlures, des pourritures et une fonte des semis. Les informations sur la pourriture de la tige de l'aster indiquent que la maladie commence dans le sol. La pourriture de la tige peut évoluer dans la plante vers les feuilles et les fleurs.

La pourriture de la tige et des racines de l'aster est le résultat du champignon Rhizoctonia solani. L'agent pathogène est un organisme d'origine tellurique présent dans de nombreux types de sol. Il reste dans le sol sous forme de mycélium et de sclérotes qui se propagent lorsque le sol est perturbé.

Le champignon peut attaquer les racines, les tiges et les feuilles. Il peut être difficile d'identifier le début de la maladie dans les racines à moins de déterrer la plante. Les premiers signes évidents pourraient être sur les feuilles touchant le sol où la feuille se flétrit et vire au brun foncé. Les tiges développeront des zones de décomposition enfoncées qui virent au brun rougeâtre. Si vous tirez la plante vers le haut, les racines seront brun foncé et pâteuses.

Conditions favorisant la pourriture rhizoctonique de l'aster

Dans une serre, la pourriture à rhizoctonie peut se propager rapidement en raison du terreau partagé et des spores qui peuvent éclabousser dans d'autres conteneurs surpeuplés. Il est plus répandu par temps chaud et humide suivi de conditions sèches. Le surpeuplement et le manque de circulation d'air favorisent la formation de spores.

Dans le jardin, le champignon peut persister dans le sol pendant des années et s'attaquer à de nombreux types de plantes, ce qui rend la croprotation généralement inefficace. Il peut même survivre dans des pots et des conteneurs contaminés, ou dans des outils et des bottes de jardinage.

Un bon soin culturel de la plante peut minimiser une partie des dommages causés par la maladie mais, éventuellement, la plante succombera à la pourriture de la tige et de la racine de l'aster.

Contrôle de la rhizoctonie Aster

Comme il s'agit d'un agent pathogène transmis par le sol, le contrôle commence avec votre sol. Si vous utilisez un terreau, assurez-vous qu'il est stérile et ne réutilisez pas le vieux sol d'autres plantes. Avant de planter quoi que ce soit, nettoyez soigneusement tous les contenants et outils.

Dans la serre, espacer les plantes les unes des autres et utiliser un ventilateur pour augmenter la circulation de l'air. Évitez également d'arroser les plantes par le dessus.

Donnez aux plantes des soins culturaux appropriés, car les plantes saines ne sont pas dérangées par le champignon que les spécimens stressés. Si nécessaire, appliquer un bain de sol afongicide. Une autre méthode de contrôle comprend la solarisation du sol. La clé est l'assainissement pour éviter de propager la maladie.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le


Problèmes de pourriture au pied des plants de tomates

Articles Liés

Les tomates restent un favori du jardin, malgré le large éventail de maladies et de problèmes culturels qu'elles développent. La pourriture au pied des plants de tomates est souvent le résultat de conditions trop humides qui favorisent l'infiltration fongique ou bactérienne dans les tissus. Ces types de problèmes peuvent être difficiles ou impossibles à traiter, mais vous pouvez généralement les éviter.


Pourriture de la couronne, de la tige et des racines

Le champignon Sclerotium rolfsii provoque la pourriture du collet dans les plantations de coréopsis. Une sangle fongique blanche se forme autour de la base de la plante, et les feuilles et les fleurs deviennent brunes à mesure qu'elles flétrissent et meurent. La pourriture de la tige, causée par les champignons Rhizoctonia solani, Alternaria et Sclerotinia sclerotiorum, présente des symptômes similaires. Les tiges se décolorent et des sections de la plante s'effondrent et meurent. La pourriture des racines peut également être causée par le champignon Rhizoctonia, bien que parfois Phymatotrichopsis en soit la cause. Les plantes jaunissent avant de se faner et de mourir. Retirez toutes les plantes infectées pour empêcher la maladie de se propager.


Ministère de l'agriculture, de l'alimentation et des affaires rurales


Agdex #: 258/630
Date de publication: 01/98
Ordre#: 98-001
Dernière révision: 01/98
Histoire:
Écrit par: Jim Chaput - spécialiste de la protection intégrée des légumes / MAAO

Table des matières

  1. introduction
  2. Rhizoctonie
    • Pourriture de la couronne
    • Pourriture violette des racines
    • Pourriture du cratère
  3. Moisissure blanche Sclerotinia
  4. Tache de cavité et dépérissement des racines du pythium
  5. Pourriture noire des racines (moisissure noire)
  6. Pourriture noire
  7. Gale
  8. Pourritures molles bactériennes
  9. Les références
  10. Liens connexes

Introduction

Les carottes fraîches de marché et de transformation sont cultivées dans le sud de l'Ontario dans un large éventail de conditions climatiques et pédologiques allant des sols sableux légers aux limons argileux et aux sols de boue hautement organiques. La partie commercialisable de la culture, la racine de carotte, est soumise à une large gamme de stress sur le terrain, notamment les maladies, les nématodes et les variations des conditions du sol, notamment l'humidité. Les maladies des racines de la carotte ne se limitent pas à un type de sol ou à un autre, cependant, nous voyons certaines maladies plus souvent sur les sols tourbeux et certaines autres plus souvent sur les sols montagneux ou minéraux. Un diagnostic précis des maladies est un élément important d'un programme de gestion intégrée des cultures (GIC), à la fois sur le terrain et en stockage. Il est important que ces maladies soient reconnues tôt dans leur développement afin que des stratégies de gestion efficaces, si elles existent, puissent être mises en œuvre. Une surveillance attentive et régulière de la culture et une connaissance de l'histoire du champ peuvent fournir des indices précieux sur le potentiel de maladie. Les conditions météorologiques saisonnières ont également un impact majeur sur les maladies des racines de la carotte. Une analyse du sol pour le pH, la salinité et les niveaux de nutriments est également un outil précieux.

Maladies telles que la pourriture de la couronne, la pourriture violette des racines, Sclérotinia moisissure blanche, tache de cavité, Pythium Le dépérissement des racines et le jaunissement de l'aster sont les maladies les plus courantes en Ontario. La pourriture du cratère, la pourriture noire des racines (moisissure noire), la pourriture noire, la gale et la pourriture molle bactérienne n'ont pas été fréquemment observées en Ontario. La pourriture de la couronne et la pourriture violette des racines sont plus courantes sur les sols minéraux du sud de l'Ontario, mais elles se retrouvent également dans les sols de boue. Les nématodes et les carottes fourchues / fendues sont également des problèmes courants, cependant, les nématodes sont des parasites ressemblant à des vers et non des organismes pathogènes. Les carottes fourchues et fendues peuvent être causées par plusieurs problèmes différents, notamment des nématodes, des organismes pathogènes et des conditions de sol incohérentes. Le diagnostic est généralement un processus d'élimination et d'évaluation des informations de surveillance détaillées.

Rhizoctonie

Rhizoctonie les champignons sont responsables de trois maladies importantes des racines de la carotte. Deux d'entre eux sont courants en Ontario: la pourriture du collet et la pourriture violette des racines. Pourriture du cratère causée par Rhizoctonia carotae est rare en Ontario et a tendance à être davantage une maladie de stockage. La plupart des maladies qui affectent les racines de la carotte sont des maladies transmises par le sol qui sont fortement influencées par la température du sol, l'humidité du sol, les niveaux de nutrition et parfois la variété, à l'exception du jaunissement de l'aster. La jaunisse de l'aster est un organisme de type mycoplasme transmis aux carottes par la cicadelle de l'aster. Ce complexe insecte-maladie est traité en détail dans deux autres fiches d'information du MAAO, La cicadelle de l'aster et le jaune de l'aster, (N ° de commande 98-057) et Insectes de carottes, (N ° de commande 93-077).

Pourriture de la couronne

La pourriture de la couronne est causée par le même Rhizoctonie champignon qui provoque la fonte des semis lorsque les semis sont petits. Sur les racines de carottes, les premiers symptômes sont des lésions horizontales brun foncé à mesure que la culture mûrit, les sommets peuvent mourir par plaques dans le champ (figure 1). On pense que les infections peuvent survenir tôt dans la saison de croissance pendant les périodes humides, cependant, les symptômes peuvent ne pas être détectés plus tard dans la saison. Près de la récolte, les lésions se rejoignent pour former de grandes zones profondes et pourries sur la partie supérieure de la racine (Figure 2 et Figure 3). La lutte contre cette maladie est presque impossible si les conditions de la fin de l'été et de l'automne sont humides. Des récoltes plus précoces, la plantation sur des billons, la rotation des cultures, une manipulation soigneuse pendant la récolte, un assainissement du stockage et des conditions de stockage extrêmement bonnes peuvent réduire les pertes dues à la maladie. Il est également important de réduire la propagation des sols infectés sur les équipements de culture et de récolte.

Figure 1 . Pourriture de la couronne, symptômes du feuillage et pourriture de la carotte.

Figure 2. Lésions de pourriture de la couronne sur les carottes récoltées.

figure 3. Lésions de pourriture de la couronne sur les carottes récoltées.

Pourriture violette des racines

La pourriture violette des racines est causée par une espèce étroitement apparentée de Rhizoctoniecependant, cette maladie présente des symptômes uniques. On le trouve dans des parcelles sur le terrain, souvent sous forme de zones faibles ou de zones où les fanes des carottes meurent. Les symptômes caractéristiques des racines sont le sol qui s'accroche à des racines texturées partiellement pourries et coriaces. La surface radiculaire coriace sera de couleur violacée ou violette (Figure 4, Figure 5 et Figure 6). Les seules suggestions de gestion sont d'éviter les zones infectées, de faire alterner les cultures céréalières, d'assurer un bon drainage et une bonne nutrition et, surtout, de réduire la propagation du sol infecté sur les outils agricoles. La pourriture du cratère est également causée par une autre espèce de Rhizoctonie est rare en Ontario. Il s'agit généralement d'une pourriture sèche et a tendance à apparaître dans le stockage (Figure 7).

Figure 4 . Pourriture violette des racines, symptômes du sol de boue sur le terrain.

Figure 5. Lésions de pourriture violette des racines sur les carottes récoltées.

Graphique 6. Pourriture violette des racines sur les carottes miniatures.

Pourriture du cratère


Graphique 7. Cratère pourriture sur les carottes stockées.

Moisissure blanche Sclerotinia

Sclérotinia La moisissure blanche est une maladie très courante de nombreux légumes et les carottes sont particulièrement sensibles, surtout en fin de saison et pendant le stockage. La maladie est présente dans le sol, les boîtes de stockage ou les zones de stockage et apparaît souvent après la récolte. Les symptômes peuvent être identifiés sur le terrain. De la moisissure blanche caractéristique avec des sclérotes noirs peut être observée sur la couronne des carottes infectées. En stockage, la maladie est caractérisée par une pourriture molle et aqueuse avec présence de moisissure blanche et de sclérotes noirs (Figure 8 et Figure 9). La rotation des cultures, le contrôle des mauvaises herbes (pour améliorer la circulation de l'air), la plantation sur des plates-bandes surélevées, les inondations hivernales, un refroidissement rapide avant le stockage et un assainissement méticuleux de tous les composants de stockage sont tous nécessaires pour réduire les pertes dues à la moisissure blanche. Des fongicides appliqués sur le terrain sont disponibles, cependant, une forte pression de la maladie dans le champ ou le placement de carottes dans des entrepôts infectés entraînera toujours de graves pertes.

Figure 8 . Moisissure blanche sur les carottes stockées.


Graphique 9. Moisissure blanche sur les carottes stockées.

Tache de cavité et dépérissement des racines du pythium

Plusieurs espèces de Pythium les champignons provoquent des maladies caractéristiques sur les carottes. Tache de cavité et Pythium Le dépérissement des racines (anciennement connu sous le nom de racine rouillée) est une maladie courante des carottes, en particulier sur les sols tourbeux. Infections de Pythium peuvent survenir tôt dans le développement de la carotte et sont généralement favorisées par des conditions de sol humides. Les symptômes du dépérissement des racines se manifestent par la formation de racines latérales brun rouille, la fourche et le rabougrissement (Figure 10 et Figure 11). Ces symptômes peuvent être facilement confondus avec les dommages causés par les nématodes, le compactage du sol ou les problèmes de drainage du sol. La tache de cavité apparaît souvent près de la récolte. Des lésions horizontales variant en taille de 1 à 10 mm apparaissent à la surface de la racine et peuvent se former en zones cariées plus grandes si elles sont envahies par d'autres champignons ou bactéries (Figure 12). La tache carrée n'a pas tendance à réduire le rendement, cependant, elle affecte l'apparence et la qualité marchande de la carotte. Gestion de Pythium maladies est difficile si la saison de croissance est humide, cependant, certaines variétés tolérantes sont disponibles. De plus, une plantation de précision sur des plates-bandes surélevées, des rotations de cultures vers des cultures de choux, des oignons ou des pommes de terre et des améliorations du drainage des champs peuvent aider. Il est prouvé que des niveaux élevés d'azote dans le sol peuvent également contribuer au problème. Éviter les champs de problème est utile si cette option est disponible. Des fongicides appliqués dans le sol ou des traitements de semences pour la gestion des taches de cavité peuvent être utiles, cependant, si les conditions d'humidité du sol et les niveaux de pression de la maladie sont bons pour la maladie, des problèmes peuvent encore survenir.

Graphique 10 . Symptômes de dépérissement des racines de pythium sur les carottes.

Graphique 11. Symptômes de dépérissement des racines de pythium sur les carottes.

Pourriture noire des racines (moisissure noire)

Pourriture noire des racines (moisissure noire) des carottes causée par le champignon Chalara elegans est très rare en Ontario. C'est une maladie post-récolte associée aux carottes stockées à des températures et une humidité élevées. Les symptômes se développent généralement après que les carottes ont été lavées et emballées dans du plastique et non stockées à des températures appropriées. Les symptômes sur le terrain ne sont pas visibles. Lorsque les températures sont supérieures à 25 ° C, des lésions sombres et irrégulières se développent à la surface de la racine (Figure 13). Les carottes endommagées lors de l'emballage sont plus susceptibles d'être infectées. Une manipulation soigneuse de la récolte et un stockage à des températures appropriées de la récolte à la vente sont les principales suggestions de gestion.

Graphique 12. Tache de cavité.

Graphique 13. Pourriture noire des racines.

Pourriture noire

Pourriture noire des carottes causée par Alternaria Les champignons sont différents de la pourriture noire des racines mentionnée précédemment et sont également très rares en Ontario. Cette maladie peut être transmise par les semences et le sol et se caractérise par une pourriture noire brillante au niveau de la couronne et une moisissure noir verdâtre sur la racine pivotante. Assurez-vous d'acheter des semences propres et traitées et suivez les directives de gestion recommandées pour Pythium maladies. De plus, une rotation de huit ans loin des carottes, des panais, du persil et du céleri et un labour profond des résidus de culture sont recommandés dans les champs infestés.

Maladie de la tavelure des carottes causée par la bactérie du sol Streptomyces est également inhabituelle en Ontario. Des lésions surélevées et enfoncées, sèches et bouchonneuses peuvent se former sur la racine de carotte, cependant, les symptômes sont rarement suffisamment graves pour entraîner des pertes de rendement importantes. Les sols alcalins sont connus pour favoriser l'incidence de la gale.

Pourritures molles bactériennes

Les pourritures molles bactériennes des carottes ne se produisent que lorsque les conditions du sol sont humides ou que les conditions de stockage sont mauvaises. Dans les régions très mal drainées ou pendant les saisons d'automne très humides, la pourriture bactérienne de la pointe peut se produire sur le terrain. Ces pourritures molles sont caractérisées par une pourriture aqueuse et malodorante. Les pertes dues aux bactéries de pourriture molle dans le stockage apparaissent généralement après que d'autres maladies de stockage se sont installées. Une manipulation, un classement et un assainissement soigneux de la récolte sont les seuls moyens de réduire le problème. La plantation sur des plates-bandes surélevées dans des zones mal drainées peut également réduire les infections bactériennes.

Il est important de reconnaître et de distinguer ces maladies des racines des carottes des autres problèmes. Les nématodes tels que les nœuds radiculaires, les lésions racinaires et les kystes provoquent des symptômes uniques, qui peuvent être facilement confondus avec des maladies. Les carottes fourchues et fendues sont un problème majeur dans de nombreuses régions. Ces pertes sont souvent associées à des modèles d'humidité incohérents, à des modèles de compactage ou de perturbation du sol et parfois à des résidus d'herbicides. Il est important de diagnostiquer correctement les maladies des racines de la carotte avant de lancer une stratégie de gestion.


Prévention [modifier | modifier la source]

Choisissez un site fertile et bien drainé pour le lit de la plante. Un mauvais drainage favorise la maladie des semis. Évitez les quantités excessives d'engrais azoté. Les plantes succulentes sont plus sensibles aux infections. Semez les brassicas lorsque la température du sol atteint 21 ° C (69 ° F) et semez le moins profondément possible afin que la germination et la levée soient rapides. Jeter les semis de transplantation qui présentent des symptômes de tige métallique. Évitez de mettre en banque ou de jeter de la terre autour des plantes pendant la culture au champ. Récoltez les têtes de chou tôt. Les feuilles de chou deviennent plus sensibles au fur et à mesure qu'elles restent longtemps dans le champ. [2]


Voir la vidéo: COMMENT MULTIPLIER LA GLYCINE ET POURQUOI FAUT-IL PRÉFÉRER LES PLANTES GREFFÉES?